Tarte aux myrtilles meringuée

Pour la pâte brisée, 500g de farine – 250g de beurre – 10g de sel

75g de sucre semoule – 22,5cl d’eau

Pour le lait et la crème verveine, 12,5cl de lait – 125 cl de crème – 5g de verveine fraîche

Pour le flan, 100g de sucre semoule – 25g de poudre à crème – 2 oeufs – 25cl de lait et crème verveine (cf. ci-dessus)

Pour la finition et le dressage, 500g de myrtilles – 150g de blanc d’oeufs

225g de sucre semoule – du sucre glace

Pâte brisée :

– sabler la farine, le beurre, le sel et le sucre,

– ajouter l’eau progressivement,

– une fois la pâte homogène, la stocker au réfrigérateur au moins 2h,

– étaler la pâte à 2 ou 3 mm d’épaisseur, foncer votre moule, y mettre une feuille de papier sulfurisée et des billes de cuisson (ou des haricots secs),

– précuire le fond de tarte à 180 degré environ 15 min.

Lait et crème verveine :

– bouillir le lait et la crème,

– faire infuser la verveine légèrement hachée pendant 30 min à couvert,

– passer au chinois.

Flan :

– mélanger le sucre semoule, la poudre à crème, les oeufs puis le lait,

– ajouter la crème verveine.

Finition et dressage :

– remplir le fond de tarte de myrtilles,

– garnir de flan jusqu’à hauteur,

– cuire au four préchauffé à 180 °C pendant 25 à 30 minutes jusqu’à ce que le flan soit pris,

– laisser refroidir,

– monter les blancs d’oeufs en neige progressivement avec le sucre semoule,

– dresser sur la tarte avec une poche à douille, saupoudrer de sucre glace,

– repasser au four à 180 °C environ 15 min jusqu’à ce que la meringue forme une croûte craquante.

Source : Yam #8 mai/juin 2012

Mon avis sur la recette :

– J’ai réalisé ma pâte brisée sucrée au robot.

– Je n’avais pas de verveine fraîche, j’ai infusé une tisane à la verveine dans mon lait et ma crème : le résultat n’a pas été probant et je n’ai pas retrouvé le goût de la verveine dans ma tarte.

– Je ne connaissais pas la poudre à crème : après quelques recherches sur internet, j’ai découvert qu’il s’agissait d’un additif servant d’épaississant et je l’ai remplacé par la même quantité de maïzena.

– J’ai utilisé des myrtilles surgelées PICARD que j’ai fait décongeler la veille.

– J’ai une affection particulière pour la myrtille : elle me rappelle les balades familiales en forêt vosgienne, la dégustation de tartes, la bouche et la langue violacées par le fruit et les rires que cela provoquait.

– Je ne pensais pas que la myrtille était tant appréciée : cette tarte a fait l’unanimité et les amis qui n’y ont pas goûté me réclament à corps et à cri de leur en faire une.

– J’avais un peu oublié ce fruit qui pourtant me rappelle de si bons souvenirs : je vais tâcher de l’utiliser un peu plus dans ma pâtisserie (des muffins pour un prochain brunch à la maison???).

– J’ai découvert le magazine Yam ce mois-ci : il est plutôt destiné aux pros mais j’adore la photo et la présentation des plats ; il y a aussi plein de recettes qui peuvent être complètement déstructurées et qui sont donc plus facilement réalisables pour un amateur ou au quotidien.

– Désolé pour la mauvaise qualité de l’image de la part de tarte ; je ne me voyais pas couper ma tarte chez moi pour pouvoir prendre en photo une part à la lumière du jour et l’apporter découpée chez l’amie qui m’invitait à dîner!

– Plus d’infos sur le magazine Yam ici.

Julien

Publicités
Comments
6 Responses to “Tarte aux myrtilles meringuée”
  1. elle est bien belle cette tarte!

  2. argone dit :

    Je pensais que la poudre à crème était ce qu’on appelle aussi « poudre à flan », tu sais les petits sachets de préparation pour flan marque Alsa … enfin, bon je me trompe peut-être.
    Il faudra peut-être refaire ta tarte lorsque ce sera la saison des myrtilles … les surgelées n’ont pas rendu trop d’eau ? Même les Picard m’ont souvent déçue… En tous cas merci pour la recette, j’essaierai peut-être (mais je suis davantage dans mon trip rhubarbe en ce moment et je crois que tu as une recette de tarte sur ton blog)

    • Julien dit :

      C’est en lisant le numéro de Yam que j’ai eu envie de faire cette tarte : à refaire effectivement à la saison des myrtilles ; mais les PICARD ont bien fait l’affaire.

      J’adore aussi l’association fraises rhubarbe ; je vais certainement me lancer dans une recette prochainement, peut-être ton crumble qui a l’air divin! 🙂

  3. Céline dit :

    Merci pour cette recette, elle a fait l’unanimité comme dessert de réveillon !! La pâte avait caramélisé avec le sucre, vraiment au top !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Contact

    Vous pouvez me contacter sur la page Facebook des 4 heures ou à l'adresse mail suivante : les4heuresdejulien@gmail.com
%d blogueurs aiment cette page :