Carl Marletti, Paris 5ème

 

Entre le Jardin du Luxembourg et le Jardin des Plantes, le 5e arrondissement multiplie les possibilités de ballades typiquement parisiennes.

Si vous arrivez à faire abstraction des touristes, les commerces de la rue Mouffetard et des rues adjacentes vous transportent dans un Paris de carte postale.

Je ne connais pas encore très bien ce quartier et j’ai donc décidé hier d’aller tester la pâtisserie de Carl Marletti, rue Censier.

Je suis arrivé à la boutique en début d’après-midi : beaucoup de monde devant la vitrine pour regarder les belles pâtisseries, mais aussi beaucoup de monde à l’intérieur pour en acheter.

 

La boutique est petite, toute en longeur, sobre avec son mur en pierre.

On se bouscule un peu devant la porte et on patiente en attendant d’être servi, le temps d’une grande hésitation concernant les pâtisseries à emporter, tant les gâteaux font envie.

Carl Marletti est un ancien chef pâtissier du Café de la Paix et a décidé d’ouvrir sa boutique en 2008 ; sa réputation dans le quartier et au-delà ne semble plus à faire.

Pour ma part, j’y allais pour la première fois : je n’ai pas été transcendé par la boutique qui n’a rien d’originale, même si elle reste élégante.

J’avoue ne pas m’être attardé sur les murs, tant les pâtisseries ont attiré mon oeil gourmand ; je ne savais plus où poser mon regard, tant j’aurai aimé goûter à tous les gâteaux!

 

Il fallait bien faire un choix, difficile de partir avec un de chaque pour un goûter en amoureux (quoique j’ai hésité à prendre la boîte dégustation de 9 pâtisseries qui sont loin d’être mini).

Nous nous sommes finalement décidé pour un Censier, une tarte Belle-Hélène et actualité oblige, un Paradis Latin!

 

Le Censier

Croustillant au praliné et poppin’candy, quenelle de chocolat noir Taïnori

 

Tarte Belle-Hélène

Tarte poire-chocolat, crème de mascarpone à la vanille et brisures de noisette

 

Le Paradis Latin

Biscuit aux agrumes accompagnée d’une compotée de framboise et de rose dans un crémeux de vanille de Madagascar aux fruits rouges

(Pâtisserie créée pour la cabaret parisien où vous pourrez d’ailleurs la déguster)

☆☆☆☆☆☆

De retour à la maison, j’étais impatient de vérifier si les promesses gustatives seraient à la hauteur de la qualité de présentation des gâteaux.

Du visuel suscitant la gourmandise, des saveurs, des mélanges de textures, du goût, le tout dans un très bon équilibre sucré.

J’ai adoré et j’ai hâte d’y retourner.

Julien

Carl Marletti, 51 Rue Censier 75005 Paris

Publicités
Comments
2 Responses to “Carl Marletti, Paris 5ème”
  1. manue dit :

    Ne me dis pas combien ça t’a coûté, ça a l’air chanmé !

    • ju75009 dit :

      Pas tellement plus cher qu’à la boulangerie du coin qui vend de la pâtisserie industrielle.

      Les gâteaux sont vendus (de mémoire) entre 4 et 6 € et ont des proportions plutôt généreuses.

      Je trouve que la boutique est même assez bon marché, à côté d’autres pâtissiers qui nous vendent des gâteaux minuscules et qui ne sont pas nécessairement aussi bons que beaux (pour n’en balancer qu’un, Hugo&Victor dans le 6e).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Contact

    Vous pouvez me contacter sur la page Facebook des 4 heures ou à l'adresse mail suivante : les4heuresdejulien@gmail.com
%d blogueurs aiment cette page :